Le secteur de la Gare

Les quartiers des Sables d’Olonne

Le secteur de la gare est traversé par la RD 132 à destination de Challans et par la RD 160 en direction de La Roche-sur-Yon. Il s’étend de la rue du Docteur Charcot jusqu’à la rue Paul Baudry, délimité à l’Est par l’ancien chemin de ceinture et à l’Ouest par le boulevard de l’Île Vertime. Il est composé de multiples petits quartiers ou lieux-dits : la Petite Garlière, la Grande Garlière, les Burons, les Corderies, Mirville, la tournée d’Olonne, les Traponnières, Saint-Michel, Beauséjour, la Foire aux Chats, etc. C’est un quartier qui a été profondément modifié dès le milieu du XIXème siècle avec le comblement des marais qui a permis l’extension de la ville vers le Nord.

???????????????

Dans le même temps, l’annexion des terrains situés le long de l’avenue de Bretagne au détriment de la commune d’Olonne a participé à l’extension des limites communales. Le quartier de la gare s’est développé après l’arrivée du chemin de fer le 29 décembre 1866.

EPSON scanner Image

Événement majeur dans l’histoire de la ville, le train a favorisé l’essor de la station balnéaire en plaçant les bains de mer des Sables à 12 heures de Paris (3h30 aujourd’hui avec le TGV). Lieu symbolique du quartier, la gare dont la construction remonte aux années 1880 a été entièrement rénovée en 1992 à la demande de la ville des Sables-d’Olonne « afin de présenter aux voyageurs ainsi qu’aux habitants une gare accueillante et fonctionnelle ».

avenue de la Gare

Le quartier abrita également jusqu’en 1949 la station des Tramways de la Vendée qui desservaient Saint-Gilles-Croix de Vie, Challans ou Luçon. Les chemins de fer départementaux ont depuis cédé la place aux autocars. Le quartier de la gare a été profondément transformé depuis la fin des années 1960 avec la construction des immeubles des Salines, en lieu et place d’une zone d’entrepôts et de terrains appartenant à la SNCF. La réalisation de la ZAC Sables-Centre au début des années 2000 a poursuivi l’urbanisation du quartier jusqu’à la Petite Garlière. Le boulevard de l’Ile Vertime fut tracé au milieu des marais et de terrains vagues menant à la Garlière, quartier populaire des Sables-d’Olonne, et à La Chaume. Une zone industrielle y fut implantée par la suite, ainsi que la caserne des pompiers « Commandant René Pavageau » construite en 1990 près du rond-point Charcot. Le Centre technique municipal, la salle de judo et d’escrime ainsi qu’une école maternelle ont depuis cédé la place à un vaste ensemble immobilier. La petite Garlière est reliée au quartier de la Tournée d’Olonne via la rue Mathieu Saint-Jouan qui débouche sur l’avenue de Bretagne. Cette dernière est l’un des axes majeurs de la ville sur lequel le lycée Savary de Mauléon (plus connu sous le nom de lycée bleu) est implanté depuis 1960. Il est de nos jours fréquenté quotidiennement par plus de 800 élèves. À l’angle de l’avenue d’Anjou et de la rue Gambetta, l’église Saint-Michel fut fondée en 1909 pour répondre notamment à l’augmentation de la population dans le quartier de la Gare. L’Auditorium, qui fut l’ancienne salle paroissiale puis le cinéma l’Aiglon, accueille désormais de nombreux spectacles de la saison culturelle, dont le festival de la Nouvelle Chanson. La rue Beauséjour où étaient situés les anciens abattoirs de la Ville est une artère importante reliant le centre ville au chemin de ceinture. Depuis les années 1960, la salle Beauséjour, bien connue des sportifs sablais accueille des matchs de basket et de nombreux galas de gymnastique. Aux limites de la rue Paul Baudry et du quartier de Bel Air est un lieu mystérieux appelé « Foire aux Chats », où s’y déroulait selon une légende une foire pendant laquelle on attachait un chat dans une cage en haut d’un mât de cocagne. De nos jours, l’association du quartier de la Foire aux Chats y célèbre chaque année la fête du vin nouveau. Jusque dans les années 1960, le quartier de la Gare s’animait au mois de juin avec la fête de la Commune Libre de la Gare. Défilés humoristiques, courses cyclistes, discours et bals rythmaient la fête qui remportait un très beau succès populaire. Mais celle qui remporte le coeur des Sablais reste la traditionnelle et célèbre « Foire aux Voleurs », qui se déroule chaque année, au début du mois de décembre, cours Dupont et place Louis XI. Ainsi, depuis des générations, manèges et marchands forains divertissent les badauds de tous âges le temps d’un week end incontournable dans le quartier de la Gare

Anton Lavigne – Responsable du service Archives Municipales & Documentation

« Sources : Archives municipales des Sables-d’Olonne »